11988359173_fc71640161_o

Le Mont Saint Michel, ” la huitième Merveille du monde “

Le Mont Saint Michel est un rocher d’une centaine de mètres de haut et de quelques centaines de mètres de diamètre posé au milieu d’une baie splendide classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1979.

Tout comme le rocher de Tombelaine situé à quelques kilomètres, le Mont Saint Michel redevient une île deux fois par jour à l’occasion des marées les plus importantes d’Europe qui envahissent la baie à la vitesse d’une cheval au galop selon la légende.

Le Mont Saint Michel

L’histoire du Mont remonte à plusieurs siècles puisque l’on sait aujourd’hui qu’il était déjà habité par les Gaulois.

Cependant, l’histoire chrétienne du Mont Saint Michel remonte au neuvième siècle lorsque, d’après la légende, l’Evêque d’Avranches, Aubert, reçoit de l’archange Saint Michel l’ordre d’ériger un lieu de culte qui lui doit dédié . La même légende veut que le crâne de l’Evêque aujourd’hui exposé dans la basilique Saint Gervais d’Avranches porte la trace de ce message puisque la relique en question est percée, comme si un doigt l’avait traversée.

C’est cet acte fondateur qui pose les bases de l’histoire du Mont qui conservera dés lors son caractère religieux au fil des siècles.

Devenu rapidement lieu de pèlerinage, l’architecture du Mont ne cessera d’évoluer avec la construction d’une abbaye surplombant elle-même de nombreuses chapelles ou autres oratoires qu’il est possible de visiter lorsqu’ils n’ont pas été détruits par les guerres (dont la Guerre de Cent Ans) ou pour édifier de nouveaux bâtiments.

Parmi les éléments remarquables aujourd’hui visible, il ne faut pas manquer la visite de l’abbaye et notamment de son cloître splendide dont les colonnettes finement sculptées dominent la baie. Vous pourrez également observer la statue de l’Archange Saint Michel qui domine toujours le Mont Saint Michel.

Sa baie

Si le Mont est un lieu magique, sa baie y est pour beaucoup.

D’une superficie d’environ 500 km², cette étendue de sable dont les marées sont les plus fortes d’Europe entoure le Mont Saint Michel et Tombelaine, un autre rocher qui est aujourd’hui une réserve ornithologique protégée mais dont il est possible de s’approcher et dont les populations d’oiseaux peuvent être observées à l’occasion des traversées de la baie.

La baie est également célèbre pour les “pré-salé”, ces polders gagnés sur la mer et eux-aussi recouverts par les marées sur lesquelles paissent les moutons qui en tirent leur nom : les moutons de pré-salé.

Depuis 2006, l’Etat et les collectivités territoriales locales ont mis en œuvre un chantier colossal qui vise à redonner au Mont Saint Michel son caractère maritime. En effet, l’activité humaine et notamment la présence de l’ancienne digue-route ont déstabilisé le cycle naturel qui permettait à la baie d’être naturellement nettoyée des sédiments qui s’accumulent autour du Mont. Les travaux consistent donc à rétablir le flux naturel des marées tout autour du Mont Saint Michel de manière à permettre l’évacuation des sédiments. Les travaux du “projet Mont Saint Michel” se termineront en 2015 et permettront aux visiteurs de découvrir le Mont entièrement entouré d’eau et donc redevenu une île à l’occasion des grandes marées entre juin et septembre.

Ces grandes marées qui sont par ailleurs à l’origine d’un phénomène très impressionnant que vous pourrez admirer le long du Couesnon (rivière qui se jette dans la baie) : le mascaret.

Il s’agit d’une vague qui peut atteindre jusqu’à un mètre de haut et qui remonte sur plusieurs kilomètre dans les terres les rivières qui se jettent dans la baie. A chaque mascaret, des dizaines de kayakistes et surfeurs profitent de cette vague pour utiliser ce courant contraire et remonter eux-aussi le cours des rivières.